03.22.71.17.00 contact@languepicarde.fr
Article 0
Sélectionner une page

Le 7 mai 1999, la France signait (sans la ratifier depuis) la Charte européennes des langues régionales et minoritaires. La signature s’accompagnait d’une liste officielle des idiomes reconnus, au nombre desquels le picard (Rapport Cerquiglini, remis le 1er avril 1999).

« Vingt ans après »… L’occasion est bonne à celui qui y prit une part, de revenir sur les causes, les circonstances, les péripéties d’une décision politique, sur la signification historique d’une reconnaissance officielle, adhésion tardive de notre pays à son propre plurilinguisme.

Ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de lettres modernes et docteur ès lettres, Bernard Cerquiglini a notamment exercé les fonctions de directeur de l’Institut national de la langue française, de vice-président du Conseil supérieur de la langue française (dont le président en titre est le Premier ministre), et de délégué général à la langue française et aux langues de France (à deux reprises). Il a été chargé d’une mission sur la réforme de l’orthographe, puis d’un rapport sur les langues de France, par différents Premiers ministres, ainsi que de celle de la féminisation des noms de métiers.

 

Samedi 23 octobre 2021 à 14h30 –Théâtre Chés Cabotans – AMIENS -31 rue Edouard David

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles – Pass sanitaire demandé

Réservation recommandée : 03 22 71 17 00