Sélectionner une page

Peindaint ch’moés d’mars, i y-o coére eu-ne nouvieutés ein picard dins ch’Labyrinthe !

Après “D’ù qui sont chés viaux” de Lucien Suel, c’est au tour des loups, avec leurs histoires au clair de lune, d’entrer au Labyrinthe avec :

“El solé d’chés leups” de Jean-Marie François.

Pendant la séance de dédicace le 29 mars, de 16h à 19h, une vidéo de “Chés troés coéchons” sera projetée au Labyrinthe.

El solé d’chés leups

%d blogueurs aiment cette page :