Michel Fouquet (1912 – 1995) est né à Querrieu, il a écrit des milliers de vers. Un de de ses poèmes, Da chés kamps, paru dans le bulletin d’Eklitra en1983, mérite une attention particulière.

Da ches kamps

(…)
Portouit à kalicou un rétu bec d’éyu
Peindant qu’einn’ viél’ kalinn qui, à msur’, kaliochouit
Chuchouit einn’ ginofré à mitan kamusi.

Un morwinne avulé minjouit un limanyé
Qu’cherchouit à rapini un vré wépe ed mardgé
El lutron vertillant allouit à karkaillous
Pis l’oupeu fin bénése juit avu un kaflou.

Einn’ longibus montwéle pis un mounié chotché
S’ein alloét’ à l’bass-mess da un camp ed kolé
Par einnsous ches kleus d’or un mitan d’feu d’fyafya
Rpassouit, avu ch’gribite ch’pus bieu ed ses aswas

Einn ingzing foll’ da s’tèt’ courouit l’iong d’einn foriére
Pour rattrapi ch’couldru sorteun de s’n’ingrénoére
Peindant qu’ein décheindant l’iong de ch’l’anwa, ch’magni
A sin cousin ch’mayard contouit des kakouyries.

 

Un lémichon tout gonne qui tcheulouit des lanchrons
Fsouit peur à ches liros avu sin cachuron
Tout ein heut d’un gueudji ech rédeu mitrayeur
Eindormouit s’z’obryeu comme un fanatiseur

Einn’ bibach’ dansouit l’gig’ sur un nsé kwa d’brin d’ko ?
Un coulon s’eintotchouit avu un grous glacho
Pis einn klok siffIotouit pour apli el foéreuze
Qui, ayant sin tchu jlé, avouit meun es’ frileuze.

Un yeuv’ foézouit sin cloup au mitan d’chés traménes.
Des charachars dansoét’ par einnsous el bruhéne
Oz einteindouit ch’merméle salui ches rouch mahons
Pis ch’ko vert fsouit sein neud tout in heut d’un konpron.

Un tchout loriou gogneux s’porlétchouit de chnouy
Un bieu pleupleu tout vert d’sin bec tambourinouit
Un ékerbot doré chuchouit un cafignon
Peindant qu’un obryeu là-heut, tournouit ein rond.

El tchote ékardonét s’régalouit ed feux dague
Einn agach’ s’déhanchouit tout comme un grand nigdague
Un ochtcheu tout milan tcheulouit des bieux erlos
Je n’pus point ein dire ed’pus, je m’sus réveilli lo !!!